Domaine DuoKarl

Les Lusitaniens


"Standard officiel du Lusitanien"
Cliquez dessus

Histoire et Origine

Le Lusitanien est, comme le Pure race espagnole, un cheval d'origine celte qui fut marqué très tôt par l'influence du Barbe venu d'Afrique du nord. Ce cheval est mentionné dès le XVIe siècle où il était élevé par les moines chartreux des monastères de Séville ou de Jerez par exemple[1]. Depuis la création de son stud-book, la race a pu développer des caractéristiques qui lui sont propres. Elle est à présent reconnue en France par les Haras nationaux.

Elevage

Le Portugal compterait plus de 400 élevages de Lusitaniens. Les chevaux sont marqués à la cuisse avec le « fer » de leur éleveur. Il existe des lignées plus ou moins destinées à une activité en particulier. La lignée Veiga produit des chevaux plus agiles et plus vifs, parfaits pour la tauromachie, la lignée Andrade produit des chevaux plus de grande taille, plus athlétiques.

Quatre grandes lignées de Lusitanien

* Veiga : Pour beaucoup, le modèle Veiga, très typé, est LE pur sang lusitanien. Il est parmi les lusitaniens les plus recherchés. Sélectionné depuis 180 ans, il est d'un courage et d'une vivacité exceptionnels. Sa relative petite taille et ses allures parfois un peu courtes sont compensées par un vibrato inégalable . La lignée "Veiga" est la plus appréciée, notamment pour la tauromachie. Cheval très fin et sensible, qui a beaucoup d'énergie.

* L'Andrade : Elevés par la famille d'Andrade, les lusitaniens de cette origine sont de grands et puissants chevaux, très stable, plus « sport ». Excellent cheval de selle, bien construit avec des allures développées et une assez grande faculté a revenir au calme après l'excitation, cette lignée est particulièrement recherchée pour les cavaliers qui souhaitent sortir en concours de dressage. Pour beaucoup le croisement VEIGA / ANDRADE représente le lusitanien idéal.

* Le Coudeleria Nacional : c'est le sang le plus répandu au Portugal, produit par la jumenterie nationale gérée par les militaires ( équivalent de nos haras nationaux). Elevés à « Fonte Boa » sur les bords du Tage a partir de vieilles lignées espagnoles du 17 e siècle, les lusitaniens de la Coudeleria National ont été sélectionné pour le travail, y compris agricole, l'attelage et l'armée. Ils sont de taille moyenne a grande.

* L'Alter-Real : Vieille lignée crée par la maison royale de Bragance au 18e qui a failli disparaître au 20es. Elle a été reconstitué au debut des années 70 à partir de chevaux d'origine diverses (espagnols, veiga) pour retrouver le type originel. Il est « le cheval du roi », très performant, sa morphologie tres « sur les hanches » le prédispose aux airs relevés. Il est d'une sensibilité extrême mais reservé aux experts. Robe majoritairement baie.

Utilisation

Comme le Pure race espagnole, le Lusitanien reste avant tout un cheval de travail, très agile et réactif, historiquement utilisé pour rassembler et trier le bétail. Une équipe montée sur des Lusitaniens est vice-championne d'Europe 1993, 1994 et 1995 en Horse-Ball. La beauté, l'élégance, la grande variété des robes et le caractère joueur font du Lusitanien le favori des artistes de spectacle comme Bartabas ou Magalie Delgado. Le Lusitanien est aussi un bon cheval de TREC. Il regagne aussi ses lettres de noblesse en dressage, une discipline largement dominée par les cavaliers allemands. Sa conformation et ses allures naturellement relevées lui permettent de concourir aux plus hauts niveaux. Le Cadre Noir de Saumur a récemment ouvert ses portes au cheval Lusitanien à travers l'étalon étalon Odin.